Rechercher
  • Le Verger

Un membre du Verger s'est gracieusement offert pour rédiger et proposer de sa poésie pour le blog. Parce que les journées d'été peuvent être l'occasion de s'immerger dans les images et les émotions transmises par le fabuleux pouvoir des mots.





Si vous souhaitez proposer vos propres écrits, vous pouvez contacter Jeffrey Dancause à jeffrey.dancause@gmail.com et discuter des modalités ensembles.

  • Le Verger


Pour certains, la période de confinement aura été une importante mise à l’épreuve pour leur budget. Cet épisode aura entraîné notamment des pertes d’emplois ou des pertes de revenus pour plusieurs personnes. Peut-être que le confinement et les bouleversements qui ont suivi auront mené à des modifications dans vos habitudes financières (par exemple, pour tromper l’ennui ou vous détendre vous auriez pu être tenté de magasiner davantage en ligne ou, au contraire, le fait que la plupart des commerces étaient fermés vous a amené à économiser). Peut-être aussi que vous n’avez remarqué aucune différence parce que vos habitudes sont restées sensiblement les mêmes.


Prendre le temps d’inspecter son rapport avec ses finances, alors que celui-ci a pu être éprouvé par le confinement, peut être le moment d’en apprendre plus sur vous. Ce peut aussi être l’occasion que vous attendiez pour examiner et tirer le meilleur de la gestion de vos finances !



À quoi ça sert ?


Intuitivement, comprendre en quoi consiste un budget est plutôt simple : c’est la balance entre vos revenus (ce que vous gagnez) et vos dépenses (les factures que vous payez et vos loisirs). Faire un budget, c’est s’assurer que les sorties d’argent sont à la mesure des entrées, et vice-versa. Dans la théorie, ça paraît évident. Mais comme pour bien des choses, dans la pratique, ça peut être plus compliqué que prévu ! Dans tous les cas, créer et maintenir un budget vous permettra de : 


a. Fixer des limites de dépenses 

b. Trouver des moyens pour rembourser vos dettes 

c. Réduire les coûts et économiser plus (ex. factures télé, cell…)

d. Vivre selon vos moyens

e. Réduire votre stress

f. Augmenter votre sentiment de contrôle sur vos finances

g. Découvrir plus d’argent pour ce qui est important




Astuces pour maintenir un budget en santé


Trucs en vrac. Bien que la réalité de chaque personne soit unique et que tous n’aspirent pas aux mêmes projets, certaines astuces restent valides et favorisent le maintien d’un budget en santé.


a. Utiliser un système efficace. Il est assez peu probable que le fait de garder vos dépenses en mémoire ou sur des petits papiers volants vous permette de surveiller votre budget facilement. Préférez plutôt une feuille de calcul Excel, Numbers, Google Sheet, si vous fonctionnez bien à l’ordinateur, ou un cahier quadrillé si vous préférez le papier.

Astuce /!\ Le gouvernement du Canada vous donne un outil qui permet de créer un budget détaillé pour vous ! Aussi disponible auprès votre institution financière !


b. Consulter votre budget régulièrement. Pour remplir sa mission, votre outil budget doit être régulièrement mis à jour. Ce peut-être dès qu’il y a une entrée ou une sortie d’argent, une journée précise dans la semaine… La clef, c’est d’être régulier.


c. Ouvrir un compte épargne. Il permettra notamment d’accumuler un coussin qui vous permettra d’amortir les imprévus. Épargner vous permettra de réaliser un projet ou un rêve. Essayer d’économiser dans le même compte que vous utilisez pour vos opérations quotidiennes (compte-chèques) est très difficile. 


d. Ouvrir un deuxième compte-chèques. Tandis que le premier servirait aux dépenses ponctuelles, ce deuxième compte-chèques pourrait être utilisé pour les dépenses régulières. Par exemple : le loyer, l’électricité, la voiture, etc. Cela permettra, en tout temps, de ne pas dépenser l’argent dédié aux obligations.


e.  Préférer l’argent comptant ou le débit. Payer par crédit donne l’illusion que vous avez un plus gros budget que prévu. Lorsque vous dépensez en comptant ou en débit, le trou que cela crée dans le portefeuille est beaucoup plus concret.


f. Garder vos factures. Ainsi que les étiquettes et les emballages. Peut-être qu’après quelques jours vous voudrez rendre ces articles. Parfois, c’est plus tard que l’on se retrouve avec la réflexion « Est-ce que j’en avais vraiment besoin… ? ».


g. Constituer un fond d’urgence. Petit à petit, le fond d’urgence permet d’accumuler des mois de dépenses quotidiennes advenant un événement qui vous empêcherait d’avoir vos revenus habituels (comme la Covid !). Posséder un fond d’urgence permet d’éviter les cycles d’endettement. Et de réduire énormément le stress !


h. Garder les « petites dépenses » à l’oeil. Sur le coup, ces dépenses semblent se perdre dans votre budget. Mais acheter un café à 2,50$ tous les jours vous aura coûté 900$ à la fin de l’année. Il peut être pertinent de considérer de faire des compromis, ou de réduire les « petites dépenses» pour s’en permettre de plus significatives à long terme. 





Ressources à solliciter pour monter un budget 


À chacun son métier ! Il se peut que la gestion des finances ne soit pas quelque chose avec laquelle vous êtes à l’aise. Vous possédez surement des connaissances et des compétences qui vous permettent de vous organiser au quotidien, mais il est possible que vous vous retrouviez désemparé lorsqu’il s’agit de gérer des choses plus complexes comme des dettes, l’épargne et la mise de côté pour la retraite.

Des professionnels peuvent vous conseiller et vous guider dans la réussite de vos projets et dans la consolidation de dettes. Ces services, confidentiels et même gratuits, sont un premier pas vers la paix d’esprit et l’optimisation de vos finances. Il s’agit d’un service auquel vous avez droit et qui s’adresse à tout le monde, autant en profiter !

  • ACEF offre un service de consultation individuelle en personne, téléphonique ou par messagerie. Ils peuvent vous aider, de manière confidentielle, à monter un budget, régler vos dettes et travailler à la réussite de vos projets. 

  • GRAPE offre également un service pour les personnes qui se posent de questions en lien avec leur situation financière. Budget, consolidation de dette, prévention, etc. Leurs professionnels sont à l’écoute de vos besoins ! 

  • Vous pouvez également prendre contact avec votre caisse ou votre banque si vous avez déjà établi un lien de confiance avec un conseiller. 


Pour plus d'information sur nos services, consultez notre onglet dédié ou contactez nous au (418) 627-2227.






Laurèle Pilote

Intervenante et animatrice

Le Verger centre communautaire en santé mentale











Sources 

Faire un Budget - Canada.ca

Planifier et respecter son budget

GRAPE 

ACEF


  • Le Verger


Durant ces mois de confinement, vous avez peut-être remarqué que votre utilisation des technologies de l’information et de la communication (TIC) que sont les tablettes, le téléphone ou l’ordinateur, était plus importante. En effet, lorsque l’on se retrouve à la maison, dans l’impossibilité de nous adonner à nos loisirs préférés ou de voir nos proches, les gadgets technologiques sont source de divertissement et aident à passer le temps ! Ils sont aussi bien souvent utiles, voire essentiels à l’obtention de certains services. Leur utilisation néanmoins nécessite d’adopter une certaine vigilance.


Les bouleversements actuels et les besoins d’adaptation qui en ont résulté ne sont pas passés sous le regard des fraudeurs, habiles à profiter des temps d’incertitudes. Le Centre Anti Fraude du Canada s’est notamment penché sur les fraudes spécialement liées à la situation du Covid-19 et a permis de dresser une liste de ce qui pouvait être rencontré jusqu’à maintenant.

Dans cet article seront regroupées de manière abrégée, les recommandations à suivre pour se protéger, non physiquement cette fois-ci, mais virtuellement.


Quelle forme prennent les fraudes spécial covid ?


Les fraudeurs sont créatifs et peuvent se faire passer pour beaucoup de choses qu’ils ne sont pas dans le but d’obtenir de l’argent ou des informations personnelles. Le Centre Anti Fraude répertorie donc une liste détaillée des déguisements que peuvent adopter les fraudeurs et la forme que peuvent prendre leurs tentatives d’hameçonnage. Pour en citer quelques-unes :


· Compagnie tierce qui s’offre de vous aider à remplir la PCU


· Appel, courriel, texto non sollicité de personne inconnue demandant une action urgente, paiement, ou donnant des conseils médicaux ou des opportunités financières


· Offres douteuses : traitements miracles, remèdes maison, vaccin, tests plus rapides


· Faux renseignements qui prétendent faussement provenir du gouvernement ou d’institutions médicales


Elles peuvent être acheminées par courriels, textos, téléphones, vidéos faites maison, publications facebook, etc.



Je pense être la cible d’une fraude, que faire ?


S'apercevoir que l’on s’est retrouvé piégé par un fraudeur peut faire émerger tout un éventail d’émotions. Vous pourriez, par exemple, ressentir de la peur, de la gêne, de la colère et de l’indignation. Néanmoins, ce type de situation peut arriver à tout le monde : les arnaqueurs sont effectivement très doués pour se déguiser, paraître crédibles ou créer des publications qui paraissent vraisemblables. Ainsi, il ne faut pas avoir honte et ne pas hésiter à en parler à une personne de confiance qui pourra vous accompagner. Le Centre Anti Fraude du canada recommande notamment ceci :


· Rassembler les informations sur la fraude (documents, renseignements, copie de courriels)


· Contacter son institution financière (ils pourront également vous conseiller et protéger vos revenus)


· Contacter votre service de police local (cela permettra possiblement de démanteler la fraude et d’éviter d’autres victimes)


· Signaler l’incident au Centre Anti Fraude du Canada


Comment démêler le vrai du faux ?


Il n’est pas toujours aisé de distinguer les informations fausses des publications honnêtes. Ainsi, lorsque l’on se retrouve devant une offre trop belle pour être vrai, des courriels contenant des offres ou des demandes non sollicitées et des indications médicales marginales, il est recommandé d’adopter la conduite suivante :


· Soyez vigilant : Vous pouvez être victime de fraude lorsqu’on vous fait une offre particulièrement alléchante, trop belle pour être vraie. Ou encore lorsqu’une organisation avec laquelle vous n’avez jamais fait affaire vous contacte pour exiger un paiement ou vous demander vos informations personnelles.


· N’engagez pas la conversation : En cas de doute, mettez fin à la conversation. Par exemple, raccrochez le téléphone lorsque le fraudeur vous pose des questions ou vous demande vos informations personnelles. Lorsqu’on vous contacte par texto ou par courriel, ne répondez pas et même, supprimez le message.


· Ne faites pas ce qui est demandé : En cas de doute, ne faites pas ce qui est demandé. Par exemple, si l’on vous demande d’appuyer sur un bouton du téléphone, un lien ou une icône, de partager vos informations personnelles ou encore, de faire un paiement.


· Ne soyez pas impulsif : En cas de doute, dites non. Prenez le temps de réfléchir, de faire une recherche indépendante et de demander conseil à une personne de confiance.


Entretenir son esprit critique

Enfin, les réseaux sociaux ne valent pas les sites gouvernementaux en termes de crédibilité et de véracité de l’information. Les médias sociaux comme facebook, instagram et youtube permettent aux utilisateurs de générer du contenu et de la partager avec les autres. Cela signifie que n’importe qui peut s’improviser scientifique du dimanche et apporter sa propre théorie sur les manières de se protéger de la maladie, de la guérir ou de prédire son évolution. Néanmoins, la production d’informations aussi pointues nécessite plutôt l’avis de plusieurs experts et sont habituellement relayées par des instances crédibles comme les sites du gouvernement du Québec et du Canada. Ainsi, il est vivement recommandé de considérer avec un oeil critique les publications partagées à la chaîne et de prendre son temps pour réfléchir à la pertinence de les partager. Qui affirme ces informations ? Sont-elles vérifiées ? Par qui ? En quelle année ?


Et vous, avez-vous déjà rencontré une tentative d'hameçonnage en lien avec le Covid ? Est-ce quelque chose auquel vous aviez déjà réfléchi ? Autrement, les beaux jours qui reviennent et le déconfinement progressif maintenant entamé peuvent aussi être le bon moment de mettre un peu de côté ses appareils électroniques et profiter de l’extérieur ; ) !






Laurèle Pilote

Intervenante et animatrice

Le Verger centre communautaire en santé mentale