Rechercher
  • Le Verger

Je veux dormir!



Qui n'a jamais passé une nuit ou du moins une bonne partie de cette dernière, à tourner en rond dans son lit, mais également dans sa tête?


Il est tout à fait normal que cette situation arrive parfois, mais lorsqu’elle se produit de façon régulière, voire habituelle, cela peut devenir un vrai cauchemar...


Un des trucs fréquents que les gens ont tendance à employer lorsque les troubles du sommeil deviennent très problématiques est de se tourner vers la médication : solution facile et efficace à court terme, mais malheureusement pas à long terme... Mais comment s'en sortir sans médication alors? Bien sûr, il existe des psychothérapies qui favorisent l'approche cognitivo-comportementale et qui peuvent faire bien des miracles... Mais il faut être

patient : c'est du long terme et c'est parfois coûteux...


Que pouvons-nous faire alors de plus accessible? Nulle autre solution que d'ACCEPTER. Accepter de ne pas dormir. Facile à dire, mais quand il faut se lever le matin et fonctionner, ce n’est pas toujours facile. Alors il faut se questionner (mais pas durant la nuit là! ;)).


Pourquoi est-ce que je ne dors pas? Quelles situations me font angoisser et me rendent malheureux ou m'ont rendu malheureux à un point où je n'en dors plus? Si la situation peut être modifiée, modifiez-la. La vie est beaucoup trop courte pour la passer à faire des choses que nous n'aimons pas ou à être malheureux. Si c'est en lien avec des événements difficiles qui sont arrivés dans votre vie, le travail sur soi est grand, mais faisable. N’hésitez pas à consulter!


L'acceptation est une étape dans toutes les épreuves que nous vivons. Accepter le fait que le sommeil ne vient plus, c'est tenir tête à cette angoisse nocturne. Et dites-vous que biologiquement parlant, vous allez finir par dormir! Pas aujourd'hui, peut-être difficilement demain, mais le surlendemain, vous allez finir par dormir sans même le vouloir! Ça, c'est inévitable.


Quelques trucs


1) Prendre du temps avant de dormir pour prendre de grandes respirations.


2) Instaurer de bonnes habitudes de vie au quotidien : boire des tisanes, faire de l'exercice (même si ce n'est qu'aller marcher) et surtout, mais surtout, prendre un temps pour faire des choses qui nous détendent et qui nous procurent du plaisir.


3) En parler! Que ce soit avec nos proches ou une personne qui a vécu ou vit la même chose, c'est extrêmement aidant et encourageant!


Il existe 1001 façons de renouer avec les bonnes nuits de sommeil, mais il s'agit d'être patient et de se dire que si vous ne trouvez pas le sommeil, lui finira par vous trouver! Ne vous en faites pas trop, travaillez sur vous-même et osez prendre les grands moyens pour changer ce qui vous rend malheureux! Je le répète, la vie est trop courte pour s'en faire au quotidien!



Camille Painchaud

Intervenante SIV

Le Verger centre communautaire en santé mentale


216 vues1 commentaire